Hausse du prix de l’électricité limitée à 4 %, tarifs du gaz qui flambent, MaPrimRénov reconduite… Tous les voyants sont aux verts pour les (futurs) détenteurs de pompes à chaleur !

Pour faire face à la flambée du prix des énergies, le gouvernement a annoncé fin septembre la mise en place d’un bouclier tarifaire. Parmi l’ensemble des mesures prévues pour lisser la hausse du prix du gaz et contenir celle de l’électricité, il y en a une qui est particulièrement favorable aux détenteurs de pompes à chaleur : la hausse du prix de l’électricité limitée à 4 %.

Pompe à chaleur : une conjoncture énergétique particulièrement favorable

Alors que les tarifs réglementés de l’électricité auraient dû augmenter de 35 % au 1er février, ils seront donc bloqués à 4 % tout au long de l’année 2022. Pour tenir cette promesse, le gouvernement, qui avait déjà actionné le levier fiscal en abaissant de 90 % la Taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE), a annoncé avoir demandé à EDF d’augmenter de 20 TWh le volume d’électricité nucléaire bon marché vendu aux opérateurs alternatifs. Ces fournisseurs seront ensuite tenus de répercuter intégralement cet avantage au bénéfice des clients.

Une aubaine pour les particuliers, professionnels et collectivités utilisant une pompe à chaleur comme système de chauffage. Déjà élue “solution la plus abordable et efficace pour les consommateurs qui souhaitent décarboniser leur chauffage” par le bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) dans une étude parue en novembre 2021, la pompe à chaleur, qui peut restituer 4 à 5 kWh de chaleur pour 1 kWh d’énergie électrique consommé, apparaît comme l’une des solutions les plus adaptées pour faire face aux turbulences énergétiques que connaît la France depuis l’été 2021.

Mettez-vous à l’abri des prochaines hausses du prix du gaz !

C’est d’autant plus vrai que les énergies fossiles sont bien moins favorisées par les mesures contenues dans le bouclier tarifaire. Le gaz par exemple, ne bénéficie de tarifs bloqués que jusqu’au 30 juin 2022, alors même que sont prix a littéralement flambé par vagues successives tout au long de l’année 2021 : +9,96 % en juillet, +5,3 % en août, +7,9 % en septembre et +12,6 % en octobre. Résultat, une hausse des tarifs réglementés de 57 % en moyenne depuis le début de l’année 2021, soit 650€ en plus sur la facture annuelle moyenne d’un foyer chauffé au gaz et ayant souscrit un contrat au tarif réglementé d’Engie. La France, qui importe 99 % de son gaz à l’étranger, est particulièrement vulnérable aux fluctuations mondiales que connaît le marché du gaz. Là encore, la pompe à chaleur s’impose comme une réponse durable à ce problème connu et inévitable.

MaPrimeRénov’ reconduite, CEE : jusqu’à 8 300€ d’aide pour votre pompe à chaleur

Ce n’est pas une grande surprise : devant le succès de MaPrimeRénov depuis sa mise en place début 2021, le gouvernement a annoncé la reconduction pour 2022 de ce dispositif permettant le versement d’une aide allant jusqu’à 4 000€ pour la fourniture et la pose d’une pompe à chaleur. En fonction de vos niveaux de revenu, vous pouvez également bénéficier de la prime CEE pouvant aller jusqu’à 4 364€ !

R’CONFORT est installateur spécialiste, contactez-nous pour une étude précise sur les pompes à chaleur adaptées à vos besoins et pour être accompagné sur les aides à la rénovation.

Obtenez un devis pour l'installation de votre pompe à chaleur !

« * » indique les champs nécessaires

Consentement*
Hidden

* Ces champs sont obligatoires.

Ces informations sont nécessaires à un bon traitement de votre demande ainsi que pour nous permettre de vous adresser des contenus adaptés à vos centres d’intérêt (par exemple étude énergétique). Conformément à la loi “informatique et libertés”, vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant en nous contactant. Consultez notre page “Politique de confidentialité” pour en savoir plus.